Robert de Boron, Joseph d'Arimathie, Merlin en prose, Perceval en prose
Le Merlin en prose de Robert de Boron
Normandie ?, 1301
Parchemin, 125 f. (2 col.), 238 x 170 mm
Provenance : reliure aux armes du chancelier d'Aguesseau ; collection Didot
BnF, Manuscrits, NAF 4166 (f. 59 v°-60)
© Bibliothèque nationale de France
Ce petit manuscrit, qui n'est pas enluminé, est l'un des deux seuls témoins (avec Modène, Bibl. Estense, E. 39) du premier cycle connu de romans arthuriens en prose. Si les deux premiers textes sont une mise en prose, peut-être effectuée par l'auteur lui-même, des deux romans en vers de Robert de Boron, on ne peut l'affirmer avec certitude pour le Perceval, dont on ne connaît aucun fragment en vers. Poursuivant et amplifiant le projet du Conte du Graal et de ses continuations, ce cycle se veut une histoire complète du royaume breton, de la remise du Graal à Joseph d'Arimathie jusqu'à la mort d'Arthur, en passant par l'histoire de Merlin et la Quête du Graal. Puisant à Geoffroy de Monmouth, à Wace et à Chrétien de Troyes, il fait également œuvre de renouvellement : le récit de la naissance et de l'enfance de Merlin, l'éducation d'Arthur par Antor, l'épreuve de l'épée qu'Arthur doit retirer de l'enclume pour être désigné comme roi, enfin l'instauration de la Table ronde par Merlin à l'exemple de la table de la dernière Cène, sont autant de créations originales de Robert de Boron. En insistant sur la dimension religieuse des aventures et sur la prédestination qui les conditionne, le "petit" cycle de Robert de Boron pose ainsi les bases du "grand" cycle du Lancelot-Graal : si le Joseph est absorbé dans l'Estoire del Saint Graal et le Merlin repris presque inchangé dans le nouveau cycle, le Perceval en prose et son bref récit de la mort du roi seront remplacés par la Queste del Saint Graal et la Mort Artu, deux textes remaniés pour intégrer une dimension inconnue de Robert de Boron : l'amour adultère de Lancelot et Guenièvre, et ses conséquences tragiques sur le destin du royaume d'Arthur.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu