Le Conte du Graal
Perceval quittant sa maison, fait ses adieux à sa mère ; Perceval prenant des chevaliers pour des anges
Combat de Perceval et du Chevalier Vermeil
Chrétien de Troyes (ca. 1135-ca. 1185), Perceval ou Le Conte du Graal
Roman écrit vers 1181-1185 ; manuscrit copié à Paris vers 1330
BnF, Manuscrits, Français 12577 fol. 1
© Bibliothèque nationale de France
"Ici commence le roman de Perceval le Gallois et devise des nombreuses aventures qui lui advinrent et comment il conquit les armes vermeilles"

Recluse dans la forêt, la mère de Perceval croyait pouvoir soustraire son fils aux affres du monde. Mais quand au détour d'un chemin surviennent des chevaliers étincelants dans leur armure, Perceval les prend d'abord pour des anges puis veut devenir l'un d'eux. Commence alors une longue initiation pour le jeune Gallois, un peu naïf d'avoir vécu si loin du monde. Comparé au cadre rigide de la cour, la forêt est un espace mouvant, lieu des rencontres fortuites et des apprentissages, jusqu'au jour où, passant la frontière de l'Autre Monde, se dresse devant lui le château de Corbenic. Là l'attend l'épreuve suprême qu'il ne saura résoudre, restant muet devant le mystère du Graal.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander