Fol. Av : Cinq scènes - Une demoiselle arrive à la cour d'Arthur ; elle est enlevée par Escanor de la Montagne devant la cour réunie en banquet ; ils s'enfuient à cheval vers la forêt ; parti à leur poursuite, Gauvain se repose dans un cimetière, l'âtre périlleux, où il rencontre une demoiselle prisonnière d'un diable ; Gauvain sauve la demoiselle en triomphant du démon de l'âtre.

Fol. B : Sept scènes - Combat entre Gauvain (bouclier et housse au lion d'or) et Escanor de la Montagne ; le genou à terre, Escanor est défait par Gauvain devant des courtisans ; Gauvain découvre le supplice d'une demoiselle nue dans une source froide ; il combat son oppresseur, le chevalier Bréhauz, sous les yeux des courtisans ; Gauvain libère l'amie de Cadrès d'un mariage forcé ; Gauvain arrive à cheval dans la grande salle du château de Tristan-qui-ne-rit où on lui présente un cercueil contenant le bras du chevalier Cortois de Huberlant, sous les yeux de courtisans à table ; départ des chevaliers.
L'Âtre périlleux, roman anonyme vers 1250
Manuscrit copié dans le nord de la France, vers 1325
Vélin, 118 folios (25,5 x 19 cm)
BnF, Manuscrits, Français 1433 fol. Av et B
© Bibliothèque nationale de France
Le manuscrit rassemble deux textes L'Âtre périlleux, un roman anonyme qui met en scène Gauvain, et le Chevalier au Lion de Chrétien de Troyes, qui s'attache au parcours exemplaire d'Yvain. Le copiste a conçu son livre comme une seule entité en proposant un cycle de miniatures similaires qui unifie les deux romans et associe les deux figures d'Yvain et de Gauvain. De telles peintures pleines pages sont exceptionnelles dans un roman de cette époque. Au-delà de la simple illustration des scènes majeures, les miniatures développent un propos par elles-mêmes, en mettant en scène la représentation d'un idéal : celui du chevalier, défenseur des faibles et des opprimés. L'enlumineur présente son modèle en deux étapes incarnées par nos deux héros : il fait du premier la préfiguration du second au point de faire porter ici à Gauvain les armes et les couleurs du chevalier au lion.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander : page1, page2