La Quête du Graal
Arrivée de Galaad à la cour
Milan, vers 1380-1385. Copié par Albertolus de Porcelis
Parchemin, 113 f., 392 x 274 mm
Provenance : Bernabo Visconti ; incorporé à la bibliothèque des ducs de Milan par Gian Galeas Visconti ; transféré par Louis XII au château de Blois en 1500
BnF, Manuscrits, Français 343 fol. 3
© Bibliothèque nationale de France
Le même jour du miracle de l'épée fichée dans un rocher vermeil, l'ermite Nascien amène Galaad à la cour au moment où Arthur et les chevaliers de la Table ronde prennent leur repas :
« Le roi fit sonner le cor puis il s'assit et chacun prit place à la Table ronde. Tous les sièges furent occupés excepté le Siège Périlleux.
Après le premier mets, les portes et les fenêtres du palais se fermèrent d'elles-mêmes. Survint alors un prud'homme, âgé, vêtu d'une robe blanche. Il était à pied, menant par la main un chevalier en armes vermeilles, sans épée ni écu. Le prud'homme dit : "Roi Arthur, je t'amène le Chevalier Désiré, celui qui est né du haut lignage du roi David et de la parenté de Joseph d'Arimathie; celui par qui les merveilles de ce pays et des terres étrangères doivent prendre fin, le voici." Le chevalier fut conduit au Siège Périlleux sur lequel le prud'homme reconnut le nom de Galaad. Il dit alors : "Sire chevalier, asseyez-vous ici car cette place est la vôtre". Le prud'homme s'en fut, recommandant à Dieu le roi Arthur et ses barons. On fit honneur au chevalier pensant qu'il était bien celui devait mettre un terme aux aventures du royaume de Logres. »
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander