La Quête du Graal
Lancelot à la chapelle du Graal
Milan, vers 1380-1385. Copié par Albertolus de Porcelis
Parchemin, 113 f., 392 x 274 mm
Provenance : Bernabo Visconti ; incorporé à la bibliothèque des ducs de Milan par Gian Galeas Visconti ; transféré par Louis XII au château de Blois en 1500
BnF, Manuscrits, Français 343 fol. 18
© Bibliothèque nationale de France
Dans la forêt de Gaste, Lancelot s'est arrêté au pied d'un arbre, à proximité d'une chapelle apparemment abandonnée. Il simule l'assoupissement tandis que s'approche une litière portée par deux palefrois ; le chevalier malade qui en descend s'agenouille devant la chapelle. Pendant qu'il prie, le saint Graal apparaît, lui apportant la guérison :
« Lancelot arriva près d'une chapelle où six cierges brûlaient sur un candélabre d'argent. Une grille lui interdisant l'accès du lieu, il attacha son cheval à un arbre, s'assit et s'endormit. Au réveil, il aperçut venant sur une litière portée par deux palefrois, un chevalier malade. Il fit semblant de dormir. Lors, il vit le Saint-Graal apparaître, le chevalier se mettre en prière et obtenir la guérison. Lancelot était appesanti ne sachant si c'était vision ou réalité. Un écuyer arriva, remit au chevalier les armes et la monture de Lancelot et tous deux disparurent. Lancelot se dressa sur son séant, se dirigea vers la chapelle d'où il entendit une voix le congédier rudement. Alors, il regretta ses fautes et le lendemain, il se dirigea à pied vers un ermitage où il avoua au prud'homme son fol amour pour la reine et reçut l'absolution. »
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander