Histoire de Merlin
Merlin montrant à Vertiger les dragons enfouis sous la tour
Roman du XIIIe siècle
Manuscrit copié à Gand (Flandre) vers 1300
BnF, Manuscrits, Français 749 fol. 139
© Bibliothèque nationale de France
L'usurpateur Vortigern (ou Vertiger) est monté sur le trône de Grande Bretagne grâce à l'assassinat du jeune roi Maine, le fils aîné du roi Constant dont il était le plus puissant conseiller. Tandis que les deux fils cadets de Constant, Uter et Pandragon, sont mis en sécurité sur le continent, Vortigern prend le pouvoir en s'alliant avec les Saxons, des païens ennemis traditionnels des Bretons, dont il épouse la fille de leur chef Angis. Le pouvoir de Vortigern reste cependant instable. Alors qu'il cherche à édifier une tour pour se protéger, un prodige entrave sans cesse sa construction : à plusieurs reprises, la tour s'effondre sur elle-même sans raison. Le roi recourt au conseil des sages qui ne parviennent pas à établir la cause du prodige. En revanche, ils ont une vision, celle d'un enfant sans père qui constitue pour eux une menace mortelle. Ils persuadent alors Vortigern de faire couler le sang de cet enfant pour assurer la construction de sa tour. Mais l'enfant s'avère être Merlin. Il déjoue le complot en montrant à Vortigern que ce sont deux dragons, l'un blanc et l'autre rouge, enterrés sous la tour, qui ébranlent l'édifice. Ils vont s'affronter dans un combat qui annonce et symbolise la lutte à venir entre Vortigern et les héritiers du roi Constant. Ce prodige annonce le débarquement imminent d'Uter et Pandragon qui veulent venger leur père et reprendre leur royaume.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu