Roman de Tristan
Lancelot chevauchant le long de la Marcoise
Roman du XIIIe siècle
Manuscrit copié à Paris au XVe siècle
BnF, Manuscrits, Français 97 fol. 534v
Dans le royaume de Logres, au cœur de la Forêt Gaste, coule la Marcoise, une dangereuse rivière aux flots rapides, qui marquent comme une frontière entre deux espaces symboliques :
« Le Bon Chevalier […] prit le grand chemin ferré de la Forêt Gaste. Il erra plusieurs jours, allant tantôt d'un côté, tantôt de l'autre, là où l'aventure le menait. Il trouva en effet maintes aventures périlleuses qu'il mena à bien, mais le conte n'en fait pas mention ici car il serait trop long de toutes les raconter une par une.
Une fois arrivé à la rivière Marcoise, Lancelot fut entouré de trois choses peu rassurantes car il y avait d'une part une forêt immense et sauvage, d'autre part deux rochers escarpés, et de l'autre côté, la rivière noire et profonde. »
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu