Suite
Un monde sauvage
L'univers arthurien est cerné de forêts menaçantes et maléfiques, qui gardent trace des peurs et des répulsions qu'elles ont pu susciter dans les temps anciens où l'homme n'en maîtrisait pas l'accès. En réalité le défrichement, débuté dès le Xe siècle, a transformé la forêt qui est désormais exploitée pour offrir bois et charbon. Mais les romans arthuriens perpétuent le temps mythique d'une terre de Petite et Grande Bretagne couverte d'épaisses et sombres forêts où rôdent fauves, dragons et géants : un monde sauvage, terrifiant, qu'il faut traverser pour rencontrer l'aventure.
Lancelot et Mordred chevauchant
Roman de Lancelot. Hainaut, 1344
BnF, Manuscrits, Français 122 fol. 180
1/11