Suite
Le royaume de Logres
Le royaume d'Arthur est désigné par le nom de Logres "qui fut jadis la terre aux ogres". La terre de Bretagne passait pour avoir été habitée par des géants sauvages que Brutus chassa lorsqu'il s'installa dans l'île. Arthur à son tour dut se mesurer à l'un d'eux, Rithon. Logres ne désigne que le centre de l'Angleterre. En Cornouailles, règne le roi Marc, l'époux d'Iseut, et en Carmélide, c'est-à-dire l'Ecosse, règne le roi Léodégan, père de Guenièvre. Bien d'autres rois se partagent les terres de Petite ou Grande Bretagne. Si certains d'entre eux se sont révoltés au moment de l'élection d'Arthur, ils ont tous finis par rentrer dans le rang, considérant Arthur comme leur suzerain.
La cour d'Arthur à Camelot
La Quête du Saint Graal. Poitiers, vers 1480
BnF, Mss, Fr. 111 f. 236

L'image comprend plusieurs scènes de cour à Camelot : une messagère du roi Pellés arrive au château ; elle vient chercher Lancelot qu'elle accompagne dans un couvent où il adoube son fils Galaad ; Lancelot rentre ensuite à Camelot où Arthur préside un banquet ; enfin Gauvain tente d'ôter l'épée fiché dans un perron de pierre miraculeusement parvenu à la cour.
1/7