Retour
Suite
Le Chevalier au lion
Le prologue d'Yvain

La langue romane, ancêtre du français, emprunte à de multiples dialectes. Ici le copiste a employé un dialecte picard, mêlés de traits wallons et normands. Il ne s'agit donc pas d'une langue à proprement parlée. D’où la difficulté de "lire" ce texte médiéval, d'autant qu'on ignore comment les hommes du moyen âge parlaient. La performance orale qui est ici proposée correspond à ce qu’aurait pu prononcer un ménestrel de la fin du XIII° siècle.
Chrétien de Troyes, Yvain ou Le Chevalier au Lion
Initiale L historiée marquant le début du prologue
Roman écrit entre 1177 et 1181
Manuscrit copié dans le Nord de la France, vers 1325
BnF, Manuscrits, Français 1433 fol. 61

Dans la lettre historiée - Yvain chevauchant ; en marge u texte - un hybride, habillé d'une robe de moine à capuche, est poursuivi par deux centaures, l'un muni d'un bâton, l'autre d'un arc et d'une flèche.
2/25