Du taureau au bœuf
Valorisé par les religions et les mythes de l'Antiquité, le taureau perd son caractère sacré avec l'avènement du christianisme. Les pieds et surtout les cornes du taureau sont associées au diable tandis que le taureau se transforme en bouf. C'est ainsi que le taureau de la vision d'Ezéchiel, associé à Saint Luc, devient un bouf de plus en plus docile, à l'image de celui de la crèche. Paisible et patient, le bouf creuse comme le Christ un sillon fertile. Il reste associé à l'image du sacrifice, et par conséquent à l'image du Christ sacrifié sur la croix.