Le Roman de Fauvel est un exemple rare de critique politique, contemporaine d’événements dénoncés en 3000 vers par un haut fonctionnaire de la cour, un notaire de la chancellerie royale, Gervais de Bus. Cette histoire satirique, composée entre 1310 et 1314, visait le roi de France Philippe IV et, surtout, Enguerrand de Marigny, son principal conseiller. Pour déguiser sa cible, l’auteur adopte la formule du héros zoomorphe, procédé déjà employé dans l’Égypte ancienne. Mais l’identification était transparente aux yeux des nobles à qui s’adressait cette histoire.

L’histoire paraît avoir connu un grand succès : il en subsiste 12 manuscrits, ce qui suffit à attester son caractère de best-seller, et d’autres histoires sont directement dérivées du poème de Gervais du Bus. Le manuscrit présenté ici est une de ces variantes du Roman de Fauvel, où l’image l’emporte sur le texte jusqu’à constituer un véritable album. Intitulé L’Histoire de Fauvain, le manuscrit est peint de 40 dessins au trait, légendés par un auteur originaire d’Arras, Raoul Le Petit.
 
 1/40