1/27

Le De avibus de Hugues de Fouilloy (vers 1150), conservé à la Médiathèque de Troyes, donne une explication symbolique de nombreux oiseaux tels que le pélican, la cigogne, le corbeau, l'aigle…

La liste des oiseaux est celle du Physiologus qui a été augmentée grâce aux écrits d'Isidore de Séville. Mais Hugues de Fouilloy insiste tout particulièrement sur les animaux présents dans le Nouveau Testament.

Les transcriptions du texte sont extraites du fac-similé du manuscrit 177 de la Médiathèque de l’Agglomération troyenne, introd. et trad. Rémy Cordonnier, Paris, Phénix Éditions, 2004.