Orphée charme les animaux
Ovide moralisé.
Paris, vers 1380-1395
Lyon, Bibliothèque municipale, ms. 742, fol. 167
La croyance en l'existence d'un quadrupède possédant une seule corne apparaît dès le Ve siècle av. J.-C., chez un médecin grec nommé Ctésias. Dans son Histoire naturelle, Pline l'Ancien (30-79) parle ainsi d'un fauve que l'on chasse en Inde : "L'unicorne a le corps du cheval, la tête du cerf, les pattes de l'éléphant et la queue du sanglier. Son mugissement est grave, une corne longue et noire s'élève au milieu du front. On dit qu'il ne peut être attrapé vivant."
Dans cette adaptation en français des Métamorphoses d'Ovide ayant appartenue au duc de Berry, l'enlumineur a mis en scène une licorne parmi les animaux charmés par Orphée.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu