Guiard des Moulins, Bible historiale
Noé et la colombe
Saint-Omer, XIVe siècle
Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 152, fol. 19v.
© Bibliothèque nationale de France
Dans la Bible, c’est une colombe qui annonce à Noé la fin du Déluge : depuis lors, elle est le symbole de la paix. La colombe blanche s'oppose par sa symbolique au corbeau noir qui s'abat sur les charognes flottant sur les eaux du Déluge.
"Et il arriva, au bout de quarante jours, que Noé ouvrit la fenêtre de l’arche qu’il avait faite ; et il lâcha le corbeau, qui sortit, allant et revenant jusqu’à ce que les eaux eussent séché de dessus la terre.
Et il lâcha d’avec lui la colombe, pour voir si les eaux avaient baissé sur la face du sol ; mais la colombe ne trouva pas où poser la plante de son pied, et revint à lui dans l’arche, car les eaux étaient sur la face de toute la terre ; et il étendit sa main, et la prit, et la fit entrer auprès de lui dans l’arche.
Et il attendit encore sept autres jours, et il lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche.
Et la colombe vint à lui au temps du soir, et voici, dans son bec, une feuille d’olivier arrachée. Et Noé sut que les eaux avaient baissé sur la terre.
Et il attendit encore sept autres jours, et il lâcha la colombe, et elle ne revint plus de nouveau vers lui."
(Génèse, 8, 6-12)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu