Guiard des Moulins, Bible historiale
Symbole des Évangélistes
XIVe siècle
Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 152, fol. 300
© Bibliothèque nationale de France
L'attribution de quatre symboles différents aux quatre évangélistes a sa source dans la vision de la d'Ézéchiel (I,4 ss.) et dans la vision de l'Apocalypse. Jean reprend dans l'apocalypse les quatre vivants d'Ézéchiel et ils partent dans les quatre directions après l'ouverture des quatre premiers sceaux du Livre. Le premier auteur à avoir mis en relation les quatre évangiles et les quatre vivants est Irénée de Lyon, vers 180, dans son traité "Contre les hérésies". Il associe toutefois l'aigle à Marc et le lion à Jean contrairement à la symbolique qui s'est imposée par la suite grâce à saint Jérôme, qui l'expose dans la Préface de son Commentaire sur saint Matthieu, rédigé en 398.
"La première face , celle d'un homme désigne Matthieu qui dans son début, semble écrire l'histoire d'un homme : "Livre de la généalogie de Jésus-Christ fils de David, fils d'Abraham". La seconde désigne Marc, qui fait entendre la voix du lion rugissant dans le désert : "Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez la voie du Seigneur, aplanissez ses sentiers." La troisième face, celle du jeune taureau, préfigure l'évangéliste Luc qui commence son récit au prêtre de Zacharie ; la quatrième, celle de l'évangéliste Jean qui prend des ailes d'aigle pour s'élancer encore plus haut encore et traiter du Verbe de Dieu". La préface de Jérôme sera introduite dans les copies de la Vulgate, ce qui explique l'adoption générale de son symbolisme dans l'Église d'Occident.
Au XIIe siècle les clercs et les lettrés enseignèrent au fidèles les significations qu'ils attribuaient aux trois animaux : de Jésus on disait qu'il fut homme en naissant, veau en mourant, aigle en montant au ciel. De même chaque chrétien se devait d'être à la fois homme, veau, lion et aigle : homme parce qu'il est doué de raison, veau parce qu'il lui faut pouvoir se sacrifier pour Dieu, lion parce que le juste doit éprouver le courage de ne rien redouter, aigle pour contempler les choses célestes et éternelles…
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu