Du renne et de toute sa nature

Le renne est une bien étrange bête [...] Premièrement sa tête est bien singulière, car il l'a plus grande et plus chevillée que le cerf et porte bien quatre-vingts cors et parfois moins, selon qu'il sera vieux et grand renne. [...] Quand on le chasse, il fuit peu, à cause de la grande charge qu'il a sur la tête, mais tantôt il s'accule à un arbre pour que rien ne le puisse aborder que devant, et il courbe la tête vers le sol.
Gaston Phébus
Le livre de chasse
France, début du XVe siècle
Paris, BNF, Français 616, fol. 19v.
 3/18