L’art du livre carolingien

 
À l’époque carolingienne, il n’y a pas de rupture radicale entre le domaine laïc et le domaine religieux ; l’ensemble de la vie est largement dominé par une conception chrétienne, et le principe divin est vu comme ayant part à toutes choses. On en a vu les conséquences sur l’enseignement, par exemple, où les principales disciplines enseignées, les sept "Arts libéraux", sont considérés comme une préparation à la compréhension des mystères de la Foi. De même la littérature antique, donc pré-chrétienne, a partie liée avec la religion : la maîtrise de la langue latine, parfaitement pure, que transmet cette littérature, ainsi que celle de la rhétorique, doit permettre aux clercs de développer à leur tour des discours sur le sacré.
 
Les Arts libéraux de Cassiodore  Commentaires de Macrobe  Doctrine de saint Augustin
 
Les manuscrits profanes carolingiens dont nous disposons témoignent pourtant d’une attitude assez différente de celle qui préside aux textes sacrés. En effet, les ouvrages religieux sont l’occasion d’aborder des questions théologiques, et d’entretenir des débats (par exemple, sur la question de la double nature du Christ, humaine et divine) ; c’est pourquoi chaque manuscrit reflète l’évolution de cette réflexion, la décoration des ouvrages changeant en fonction de la conception qu’ils cherchent à transmettre (cf. Les usages du livre). Dans le domaine du livre profane, en revanche, l’intention principale est de transmettre une matière première qu’on considère comme parfaite, donc sans modification possible. Puisque la somme maximale des connaissances à laquelle l’esprit humain peut parvenir est celle acquise par l’Antiquité, la seule mission du livre est de la diffuser, intacte.
Quoi qu’il en soit, l’art carolingien fait preuve d’une maîtrise et d’une inventivité exceptionnelles dans le domaine du livre, qu’il soit religieux ou profane ; l’organisation de la production des manuscrits, ainsi que le soutien impérial, permettent une expansion sans précédent de l’art du livre.
haut de page