Les empereurs ont des bibliothèques, riches des textes qu’ils commandent ou qui leur sont offerts. Charlemagne s’intéresse à la théologie, à l’histoire et aux sciences, Louis le Pieux préfère les auteurs ecclésiastiques tel saint Augustin. Charles le Chauve partage ces goûts, et participe aux débats théologiques de son temps.

page suivante
page précédente