Pentateuque d'Ashburnham ou de Tours
Le Déluge
Espagne, Afrique du Nord, Italie du Nord ou Rome (?), fin du VIe-début du VIIe siècle
BnF, Manuscrits, Nouv. acq. lat. 2334 fol. 9
Luxueusement illustré d'un grand nombre de peintures, ce manuscrit offre un témoignage exceptionnel sur l'art pictural qui s'est épanoui à la fin de l'Antiquité.
Les artistes se sont inspirés des rituels liturgiques pour représenter les épisodes de l'Ancien Testament. Ces illustrations sont d'abord esquissées à l'encre brune, puis recouvertes d'une épaisse couche de peinture aux teintes vives et variées, posées en aplat sur la surface du parchemin. S'écartant à plusieurs reprises des traditions iconographiques établies, les peintures se prêtent souvent à des interprétations typologiques et allégoriques, telle cette image très expressive du Déluge, où les géants monstrueux, issus du croisement de la race de Seth avec celle de Caïn, sont représentés au premier plan, agonisant nus, les traits déformés, au pied de l'arche de Noé, suggérant que leur méchanceté et leur incapacité à reconnaître Dieu ont provoqué Sa colère.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander