Recueil de traités grammaticaux
Initiale P ornée d'un homme mordu par une bête
Corbie, début du IXe siècle
BnF, Manuscrits, Latin 13025 fol. 40v
Ce manuel scolaire offre un éclairage précieux sur l'enseignement de la grammaire à Corbie au début du IXe siècle. Il est orné d'initiales dont le dessin souple évoque les illustrations contemporaines du Psautier de Corbie : ici, un P à l'encre brune formé d'un grand poisson à écailles pour la haste et d'un lion pour la panse de la lettre, amorce le texte. On retrouve dans le Psautier de Corbie le même type de gros brochet avec un bourrelet caractéristique à la base de la tête et une mâchoire inférieure en crochet. Le lion porte une crinière répartie en mèches régulières le long de l'épine dorsale, comme le félin hybride du Psautier.

C'est sous l'abbatiat de Maurdramne (772-780) qu'apparaît à Corbie un nouveau type d'écriture dérivé de l'écriture semi-onciale, qui joue un rôle fondamental dans l'élaboration de la minuscule caroline. Très claire et aérée, l'écriture de Maurdramne présente les mêmes caractères que sa descendante, à quelques particularités près : sorte de nœud en haut à gauche des lettres f et s, a ouvert alternant avec a oncial, i pointé de type insulaire. Elle représente la dernière étape dans l'évolution des écritures pré-carolines à Corbie.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander