Évangiles d'Ebbon
Saint Marc et grandes initiales IN marquant le début de son Évangile
Hautvillers, 2e quart du IXe siècle
Copié à l'instigation de l'archevêque de Reims Ebbon, frère de lait et bibliothécaire de Louis le Pieux, ce manuscrit de très grand luxe renferme douze tables de canons ornées et les portraits des quatre évangélistes, placés en regard des pages d'incipit ouvrant chaque Évangile. Dessiné dans un style nerveux et vibrant aux accents expressionnistes, Saint Marc semble ici pris d'une exaltation frénétique à la vue de son symbole qui lui transmet la Parole divine. D'une facture remarquable, ces Évangiles ouvrent l'une des pages les plus glorieuses de l'histoire de l'enluminure à l'époque carolingienne.