Évangiles d'Ebbon
Saint Jean et grandes initiales IN marquant le début de son Évangile
Hautvillers, 2e quart du IXe siècle
Copié à l'instigation de l'archevêque de Reims Ebbon, frère de lait et bibliothécaire de Louis le Pieux, ce manuscrit de très grand luxe renferme douze tables de canons ornées et les portraits des quatre évangélistes, placés en regard des pages d'incipit ouvrant chaque Évangile. La vivacité qui règne dans ces compositions atteint son paroxysme dans ces portraits, comme ici celui de Saint Jean, dont le caractère visionnaire demeure sans équivalent dans l'art carolingien. Ce style nerveux et vibrant, d'une surprenante originalité, permet de traduire visuellement l'exaltation frénétique qui s'empare des évangélistes.