Évangiles de Loisel
Saint Marc
Reims, 1re moitié du IXe siècle
Bnf, Manuscrits, latin 17968 fol. 55v
Les illustrations de ce manuscrit se rattachent au style du maître des Évangiles d'Ebbon, en particulier sa veine illusionniste et naturaliste. Saint Marc est représenté ici dans une attitude plutôt méditative. L'accumulation d'éléments symboliques tels que cadres architecturaux richement ornés, lourds rideaux tendus derrière les personnages – un procédé d'origine antique – et l'emploi de couleurs saturées tendent à renforcer l'impression de majesté qui émane de ces portraits.
Saint Marc écrit sur un rouleau, une corne à encre dans la main gauche. À ses pieds, une boîte de rangement des rouleaux.
Durant l'Antiquité, le livre est un volumen, un rouleau en papyrus puis en parchemin sur lequel le texte est placé en colonnes perpendiculaires à la longueur du rouleau. Ce volumen se déroule et s'enroule au rythme de la lecture. Répandu dans toute l'Antiquité, le rouleau est la forme primitive du livre sacré. Chez les chrétiens, son usage se perpétue sous une forme particulière, le rotulus, se déroulant verticalement et dédié à des usages liturgiques, des pièces administratives, des chroniques ou des généalogies.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander