Évangiles de Hurault
Lettre ornée : Incipit de l'Évangile de saint Jean
Reims, 2e quart du IXe siècle
BnF, Manuscrits, Latin 265 fol. 177
Le courant antiquisant qui s'est développé à Reims autour de l'archevêque Ebbon trouve ici l'une de ses expressions les plus magistrales. Les initiales géométriques ornées de fins entrelacs métalliques, de motifs tressés et rehaussées d'une subtile palette de couleurs variées relèvent d'une décoration particulièrement élégante.
Le travail d'enluminure est extrêmement soigné : la peinture du décor (lettrines, bordures, encadrements) et les scènes figuratives appelées "miniatures" apparaissent précisément sous les Carolingiens. Défini par un maître d'ouvrage qui peut être le commanditaire ou le chef d'atelier, le programme iconographique est indiqué au peintre qui travaille d'après un modèle, ou exemplum, dont la diversité permet une grande variété stylistique. Tantôt le scribe et l'enlumineur ne forment qu'une seule et même personne, tantôt il est fait appel à une personnalité différente, spécialisée dans l'enluminure.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander