Térence, Comédies
Glycérie soutenue par Archylis
Reims, milieu ou 2e moitié du IXe siècle
BnF, Manuscrits, Latin 7899 fol. 17
Illustrées de 151 dessins si fidèles à leur modèle antique qu'ils laissent entrevoir ce qu'était le théâtre à Rome dans les premiers siècles, les Comédies de Térence sont un vivant témoin du rôle des Carolingiens dans la transmission de l'héritage antique. Ces scènes pleines de vie sont tracées à l'encre brune. Le dessinateur chargé des 96 premiers feuillets dessine d'un trait léger et délicat des personnages placés de trois quart, leur donnant ainsi une force d'expression inhabituelle. Le cycle iconographique exceptionnel est aussi profondément marqué par le style rémois, courant artistique à la fois très expressif et d'une grande diversité décorative.