Couronnement de l' "Escrain de Charlemagne"
Intaille de Julie
Aigue marine gravée et monture d'or, de saphirs et de perles
Rome, Ier siècle après J.-C. et, pour la monture, École du palais de Charles le Chauve ( ?), 3e quart du IXe siècle
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, Intaille 2089
Au centre du joyau, le portait de Julie, fille de l'empereur Titus (79-81), est gravé en intaille dans une grande aigue-marine d'une eau très pure. Cette œuvre, admirée comme l'une des plus belles gemmes antiques, est signée du graveur grec Evodos. Le portrait est placé au centre d'une monture carolingienne composée d'une couronne de neuf saphirs, surmontés de six perles. Seul le saphir du sommet est gravé, d'un côté d'un dauphin, de l'autre du monogramme de la Vierge. Toutes les pierres fines sont serties à jour dans des montures d'or ; chaque saphir est fixé à la pièce centrale par deux granulations, alors que les perles sont retenues par un clou d'or et une collerette de petites feuilles ajourées. Dans cette monture somptueuse, l'intaille de Julie couronnait l' "Escrain de Charlemagne" dont elle demeure le seul vestige.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander