Dagobert Ier, roi des Francs (ca. 604-639)
Trône de Dagobert
Siège VIIe ou VIIIe siècle (?) ; dossier et accoudoirs 2e moitié du IXe siècle
Bronze en partie doré ; H. 135 cm ; L. 78 cm
Insigne de la royauté provenant du Trésor de Saint-Denis
BnF, Monnaies, Médailles et Antique, Inv. 55-651
Le Trône dit de Dagobert, en bronze, est mentionné pour la première fois par Suger, le célèbre abbé de Saint-Denis qui entreprend de reconstruire l'abbaye vers 1130. En faisant restaurer ce siège qu'il a trouvé disloqué et en l'identifiant comme ayant appartenu à Dagobert, fondateur de l'abbaye au VIIe siècle, il entend mettre en valeur l'ancienneté de l'abbaye et ses liens étroits avec la monarchie française. Le trône est constitué de deux parties distinctes : un siège, à l'origine pliant, rendu fixe au XIIe siècle, qui était complété par de larges bandes de cuir, aux montants en forme de protomés de panthères à décor gravé. Un dossier et deux accoudoirs en bronze, ajourés, ont été ajoutés postérieurement. L'appartenance à Dagobert est donc largement sujette à caution et la date du pliant reste très controversée. On retrouve des trônes comparables, à protomés de fauves, sur des enluminures carolingiennes. Le dossier et les accoudoirs sont datables de la seconde moitié du IXe siècle. Les rinceaux des accoudoirs peuvent se comparer à des décors d'ivoires ou d'enluminures des ateliers de Charles le Chauve.
Cependant la valeur mythique de ce trône restera longtemps considérable : transporté à la Bibliothèque nationale en 1791, il fut encore utilisé par Napoléon qui, assis sur ce trône, distribua les premières Légions d'honneur au camp de Boulogne en 1804.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander