Monnaie de Pépin le Bref
Denier de Maastricht, 752-768
Monogramme RF (Rex Francorum : roi des Francs) et croisette au-dessous
BnF, Monnaies, Médailles et Antiques, Prou 800
Après la mort de Charles Martel, ses fils Pépin, Carloman et Griffon se partagent les territoires, mais Griffon est vite neutralisé et Carloman se retire dans un monastère. Seul au pouvoir dès 747, Pépin III (v. 715-768), surnommé "le Bref" en raison de sa petite taille, gouverne d'abord au nom de Childéric III, qu'il dépose en 751. Fort du soutien pontifical, il est élu roi des Francs et sacré par des évêques à Soissons, avant que le pape Étienne II ne le couronne à Saint-Denis, consolidant ainsi leur alliance. Pépin engage une réforme de son administration et cherche à conquérir l'Aquitaine et l'Est de la Gaule. Il meurt en 768, laissant son royaume à ses deux fils, Charles et Carloman.

Le monnayage est une importante source de revenu. Mais depuis longtemps, les rois mérovingiens ont perdu le monopole de la frappe : chaque évêque, chaque abbé, chaque comte frappaient des deniers d'argent, le seul métal utilisé depuis que la monnaie d'or a disparu de Gaule vers 670. Dans le nord, les sceattas frisons circulent en grand nombre. Devenu roi, Pépin veut mettre fin à cette anarchie. En 755, il édicte au concile de Ver la première règle monétaire des Francs. Il réussit à mettre la main sur l'atelier de Duurstede qui frappait des sceattas frisons. Ainsi crée-t-il une monnaie royale qui se maintiendra pendant des siècles.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander