Évangiles d'Echternach
Le lion de saint Marc
Echternach ou Northumbrie, peu avant ou peu après 700
BnF, Manuscrits, latin 9389 fol. 75v
Dotée d'un profond sens décoratif, la peinture des manuscrits insulaires puise son inspiration dans les arts du métal particulièrement florissants sur les Îles britanniques. Elle emprunte en particulier leur dessin ferme et leur vocabulaire décoratif, dont elle tire des effets linéaires et graphiques. Dans les célèbres Évangiles d'Echternach, le lion bondissant de saint Marc est ici enserré dans un cadre géométrique d'une grande sobriété dont les décrochements rectangulaires forment un labyrinthe.

Ses étonnants tableaux graphiques en pleine page représentant les symboles évangéliques ont fortement contribué à diffuser les canons de l'art insulaire sur le continent. Leur linéarité fougueuse et leur formalisme maniéré relèvent du même génie calligraphique, d'inspiration irlandaise, que les groupes de lettres imbriquées placés au début de chaque livre.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander