Retour
Suite

L'onciale

Cette écriture majuscule est couramment employée à partir du IVe siècle, au moment où l'on adopte le parchemin pour la copie des manuscrits en Occident. Écriture des premiers chrétiens, puis des moines, l'onciale connaît son heure de gloire au Ve siècle, essentiellement pour les textes ecclésiastiques. Entre les IVe et VIIe siècles, on l'utilise en Italie pour transcrire les textes classiques. Considérée par les carolingiens comme une écriture de luxe, l'onciale perdure jusqu'au Xe siècle, en usage pour les titres et les premières lignes de chapitre.

Évangéliaire de Charlemagne

École du Palais, 781-783
BnF, Manuscrits, nouv. acq. latine 1203 fol. 32
 3/6