Retour
Suite

Écriture mérovingienne

À la fin de l'Antiquité, l'écriture romaine évolue de manière particulière dans chacun des royaumes barbares, donnant naissance à des écritures cursives plus ou moins resserrées comme la mérovingienne. Étroite, presque verticale et resserrée, elle se caractérise par le prolongement exagéré des hastes des lettres et par l'abondance des ligatures. L'écriture mérovingienne est employée en Gaule du VIIe au IXe siècle, essentiellement dans les documents, chartes et diplômes, quelquefois dans les livres.

Grégoire de Tours, Histoire des Francs

Luxeuil ou Corbie, fin du VIIe siècle
BnF, Manuscrits, Latin 17655 fol. 33v
 4/6