Suite

Écriture a-z de Laon

Cette écriture aiguë et artificielle est une stylisation de l'écriture mérovingienne. Pratiquée au VIIIe siècle dans le scriptorium de la cathédrale de Laon, elle se distingue par la graphie particulière des lettres a (deux guillemets accolés) et z.

Saint Augustin, Questions et locutions sur l'Heptateuque, livres 1-4

Nord de la France (Laon ?), 2e moitié du VIIIe siècle (vers 750-770 ?)
BnF, Manuscrits, Latin 12168, fol. 1v
 1/11