Retour
Suite

Conquêtes et consolidation des frontières

Bon stratège et soldat courageux, Charlemagne dispose d'une armée expérimentée avec laquelle il entreprend d'élargir son pouvoir. En premier lieu, il vole au secours du pape menacé par les Lombards qu'il soumet et se proclame roi de Lombardie. Ensuite il se soucie de la Germanie : si la Bavière s'intègre aisément au royaume, la christianisation de la Saxe prendra plus de trente ans, avec une succession de rébellions et de pacifications. Au Sud, la conquête du nord de l'Espagne (Catalogne) protège les Aquitains des Maures. La soumission des Avars repousse les frontières de l'Est jusqu'aux terres des peuples slaves. À l'Ouest, la Bretagne est pacifiée.

Charlemagne à la bataille

Grandes Chroniques de France, enluminées par Jean Fouquet. Tours, vers 1455-1460
BnF, Manuscrits, Fr. 6465 f. 78v
 5/8