Retour
Suite

Le renouveau des arts et lettres

L'avènement de la nouvelle dynastie carolingienne en 751 marque une rupture par rapport aux siècles précédents. Les fondements du renouveau sont posés par Charlemagne qui, durant son règne, se fixe pour objectif de restaurer la culture mise à mal par des siècles de désordres politiques. L'essor des lettres et des arts atteint une telle ampleur que l'on parle de "renaissance carolingienne", par analogie avec la Renaissance des XVe et XVIe siècles. L'élan créateur amorcé sous Charlemagne se poursuit sous ses successeurs, Louis le Pieux et Charles le Chauve, qui conservent les mêmes orientations de politique culturelle et continuent à soutenir la création artistique.

Évangiles de Saint-Denis

École du Palais de Charlemagne (Aix-la-Chapelle), fin du VIIIe siècle
BnF, Manuscrits, Lat. 9387 f. 127v

Le décor animalier, les entrelacs et les compositions géométriques d'une grande précision et jusqu'au visage esquissé dans l'O de l'incipit de l'Évangile de Saint Luc témoignent du soin apporté à son exécution.
 2/10