Retour
Suite

La place essentielle de l'écrit

Création d'écoles, révision des Saintes Écritures, transmission de textes antiques, instauration d'une nouvelle écriture aisément déchiffrable, la minuscule caroline : le livre est au cœur des réformes entreprises par Charlemagne. Rassemblant autour de lui des érudits de différentes nationalités comme Alcuin, Éginhard ou Théodulfe, l'empereur fait de la Cour un foyer de culture intellectuelle et artistique. Il constitue une vaste collection d'ouvrages touchant à tous les sujets et passe diverses commandes d'œuvres d'art aux artistes les plus talentueux.

La Grammaire et son amphithéâtre d'élèves

Martianus Capella, Noces de Philologie et de Mercure
Italie (?), Xe siècle BnF, Manuscrits, Lat. 7900 A f. 127v

"Psaumes, notes, chant, comput [calcul], grammaire et livres religieux" : le programme de Charlemagne concerne les apprentissages de base, savoir lire le latin, écrire et compter. Le chant destiné aux offices religieux et les "notes", sorte de sténographie destinée aux futurs employés de chancellerie, permettent de préciser une fois pour toutes le but de l'empereur : la pratique de la religion et l'exécution des tâches administratives.
 3/10