Retour
Suite

Le soutien de Charles le Chauve

Durant la seconde moitié du IXe siècle, la création artistique se partage entre l'école de la cour et quelques centres monastiques. S'engageant sur les traces de son illustre grand-père, Charles le Chauve encourage les arts, en particulier dans les domaines du livre et de l'orfèvrerie. L'empereur se dote d'une école palatine qui se situe au point de rencontre des grands courants artistiques des décennies précédentes, empruntant la plupart de ses traits stylistiques aussi bien à Metz qu'à Reims et à Tours.

Présentation du livre à Charles le Chauve

Bible de Vivien
Saint-Martin de Tours, 845
BnF, Manuscrits, Lat. 1 f. 423

C'est à Tours, et particulièrement dans cette bible offerte au roi, que les artistes recommencent à illustrer le texte sacré, de façon moderne et originale. La scène de dédicace à Charles le Chauve est sans doute la plus ancienne représentation d'un événement de ce genre en Occident.
 8/10