Retour
Suite

Un style ornemental abstrait

À la même époque, dans le Nord de l'Empire, on observe une rupture décisive avec la tradition figurative : demeurés fidèles à l'héritage insulaire, les enlumineurs actifs à Saint-Amand et dans les environs pratiquent un style ornemental abstrait, dit "franco-insulaire", dont la Seconde Bible de Charles le Chauve incarne l'apogée. En marge de ces écoles officielles fleurissent également tout au long de la période concernée un certain nombre d'autres centres provinciaux, tels que Corbie ou Fleury, qui continuent à pratiquer un art hybride, combinant traditions insulaires, mérovingiennes et méditerranéennes.

Frontispice de la Genèse

Seconde Bible de Charles le Chauve. Saint-Amand-en-Pévèle, 871-877
BnF, Manuscrits, Lat. 2 f. 11

Exécutée pour Charles le Chauve et offerte par l'empereur à l'abbaye de Saint-Denis, cette Bible monumentale a reçu une riche décoration ornementale qui privilégie les formes graphiques abstraites et les motifs géométriques et zoomorphes issus de l'art insulaire anglo-saxon.
 9/10