Retour
Suite

Lothaire Ier (795-855)

Fils aîné de Louis le Pieux, Lothaire Ier revendique, à la mort de son père en 840, l'application de l'Ordinatio imperii de 817, qui l'associait au pouvoir et lui donnait la priorité pour la succession. Mais ayant suscité l'hostilité de nombreux sujets, le conflit est inévitable avec ses frères dont il veut envahir les terres : Louis le Germanique, solidement installé en Bavière, et Charles le Chauve, confiné dans le Sud mais très ambitieux, se liguent contre lui et le battent. Ils imposent en 843 le partage de Verdun qui lui octroie le titre impérial et une Lotharingie, longue et étroite, traversant l'Europe du nord au midi. La mort de Lothaire en 855 entraîne un regain de tensions. Son héritage est partagé entre ses trois fils.

Lothaire Ier trônant

Évangiles de Lothaire. Saint-Martin de Tours, 849-851
BnF, Manuscrits, Lat. 266 f. 1v

Avec Lothaire Ier commence une nouvelle série de portraits, peut-être plus proches de la réalité. Le roi de Lotharingie figure dans les Évangiles offerts par lui à Saint-Martin de Tours. Trônant à l'image des empereurs antiques dans un décor presque théâtral en tête du volume, il représente le pouvoir temporel, comme le Christ en majesté du feuillet suivant incarne le pouvoir spirituel.
 6/10