Les grands foyers culturels de la Renaissance carolingienne

Abbaye de Saint-Riquier
C'est autour des écoles palatines, où sont produits les manuscrits impériaux, que gravitent les principaux foyers de création liés à la dynastie carolingienne :
L'abbaye de Corbie participe à la révolution qu'incarne la naissance de l'écriture caroline et à la transmission des auteurs de l'Antiquité classique et des Pères de l'Église.
• Réceptacle de la générosité impériale et centre de culture, Saint-Denis se situe au cœur des échanges à travers l'Europe.
• L'abbaye Saint-Martin de Tours, où Alcuin établit vers 800 une nouvelle version de la Bible, produit les Évangiles de Lothaire avant 851. Les scriptoria de Reims symbolisent le renouveau de l'art classique.
• À Metz, lieu névralgique de la réforme liturgique, l'évêque Drogon commande vers 850 des manuscrits somptueux aux reliures d'ivoire.
Saint-Amand, enfin, est le foyer du style franco-saxon, illustré vers 871-877 par la célèbre Bible de Charles le Chauve.
Tout en développant une culture et un style propres, chacun de ces centres donne à voir la profondeur et la beauté de l'héritage carolingien, et laisse deviner l'influence qu'il exerça sur les siècles futurs.