Fin de la préface
Histoire de ma vie
Giacomo Casanova, Dux, 1789-1798.
BnF, Département des Manuscrits, NAF 28604 (1) fol. 10v
© Bibliothèque nationale de France
Transcription du texte :
« J'aurais volontiers déployé le fier axiome Nemo legitur nisi a seipso [On est toujours l'artisan de son propre malheur] si je n'eusse eu peur de choquer le nombre immense de ceux qui dans tout ce qui leur va de travers s'écrient ce n'est pas ma faute. Il faut leur laisser cette petite consolation, car sans elle ils se haïraient ; et à la suite de cette haine vient le projet de se tuer.
Pour ce qui me regarde, me reconnaissant toujours la cause principale de tous les malheurs qui me sont arrivés, je me suis vu avec plaisir en état d'écolier de moi-même, et en devoir d'aimer mon précepteur. » (Histoire de ma vie, I, p. 11)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu