Plan de la ville de Paris et de ses faubourgs
À Paris, chez Daumont, entre 1754 et 1760.
Papier, 50,5 x 72 cm
BnF, Département des Estampes et de la photographie, Smith Lesoüef boite ft 5 n°414
© Bibliothèque nationale de France
Vénitien, fils de comédiens, familier du monde de la scène, Casanova fréquente surtout à Paris la Comédie-Italienne, mais aussi la Comédie-Française, établie jusqu'en 1770 au jeu de paume de l'Étoile, rue des Fossés-Saint-Germain (au n° 14 de l'actuelle rue de l'Ancienne-Comédie), puis aux Tuileries. Il assiste aux soirées de l'Opera au Palais-Royal et aux concerts organisés par le Concert spirituel dans la salle des Cent-Suisses aux Tuileries. Il se promène souvent dans le jardin du Palais-Royal, célèbre lieu de prostitution, apprécie les dîners au cabaret de Landelle, au n° 4 de la rue de Buci, s'amuse dans les guinguettes du quartier du Gros-Caillou, près des Invalides, et compte parmi les visiteurs des foires de Saint-Laurent et de Saint-Germain. Histoire de ma vie nous livre des souvenirs cocasses de l'hôtel du Roule, une maison close située dans le haut du faubourg Saint-Honoré, et du tripot de Mme Lambertini, rue Christine.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu