Portrait de Louis XV
Jacob Christoph Le Blon d'après Nicolas Blakey, 1739.
Gravure, 100 x 80 cm
BnF, Département des Estampes et de la photographie, Réserve AA-4 (LE BLON)
© Bibliothèque nationale de France
« J'entre dans une galerie, et je vois le roi qui passe se tenant appuyé avec un bras à travers les épaules de M. d'Argenson. La tête de Louis XV était belle à ravir, et plantée sur son cou l'on ne pouvait pas mieux. Jamais peintre très habile ne put dessiner le coup de tête de ce monarque lorsqu'il la tournait pour regarder quelqu'un. On se sentait forcé de l'aimer dans l'instant. J'ai pour lors cru voir la majesté que j'avais en vain cherchée sur la figure du roi de Sardaigne. Je me suis trouvé certain que Madame de Pompadour était devenue amoureuse de cette physionomie, lorsqu'elle parvint à se procurer sa connaissance. Ce n'était pas vrai, peut-être, mais la figure de Louis XV forçait l'observateur à penser ainsi. » (Histoire de ma vie, I, p. 587-588.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander