Le Chevalier d'Éon
XVIIIe siècle.
Gravure en couleur, 50 x 65 cm
BnF, Département des Estampes et de la photographie, N-2 (EON)
© Bibliothèque nationale de France
« … je me suis amusé une heure, écoutant M. d'Éon conter son affaire […]. Un banquier anglais déposa à la banque de Londres vingt mille livres sterling, les proposant au public pour gageure que le chevalier d'Éon était une femme. Une compagnie accepta la gageure ; mais on ne pouvait adjuger la victoire à aucune des parties à moins que M. d'Éon ne se laissât visiter en présence de témoins. On lui avait offert dix mille guinées, mais il s'était moqué des parieurs. Il dit toujours qu'une pareille visite l'aurait déshonoré étant homme, –et étant femme. » (Histoire de ma vie, III, p. 305.)
La gravure le représente habillé en femme, entouré des symboles de la franc-maçonnerie, à laquelle il appartenait.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander