Boîtes d'origine du manuscrit d'Histoire de ma vie de Casanova
Tome I
BnF, Département des Manuscrits, crypte Pascal, NAF 28604
© Bibliothèque nationale de France
« L'abstine et le sustine caractérisent un bon philosophe, mais les douleurs matérielles qui affligent le stoïcien ne seront pas moindres que celles qui tourmentent l'épicurien, et les chagrins seront plus cuisants pour celui qui les dissimule que pour l'autre qui se procure un soulagement réel en se plaignant. L'homme qui veut paraître indifférent à un événement qui décide de son état n'en a que l'air, à moins qu'il ne soit imbécile ou enragé. Celui qui se vante de tranquillité parfaite ment, et j'en demande mille pardons à Socrate. Je croirai tout à Zénon lorsqu'il me dira d'avoir trouvé le secret d'empêcher la nature de pâlir, de rougir, de rire et de pleurer. » (Histoire de ma vie, I, p. 905.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu