Londres : Vue intérieure de la Bourse royale
Londres, ancienne Bourse du commerce
Bowles, éditeur, Londres, 1750.
Estampe, 26 x 42 cm
BnF, Département des Estampes et de la photographie, LI-72 (5)-FOL
© Bibliothèque nationale de France
« Un homme habillé pour aller à la cour n'oserait pas marcher à pied par les rues de Londres ; un portefaix, un fainéant, un polisson de la lie du peuple lui jetterait de la boue, lui rirait au nez, le heurterait pour l'exciter à lui dire quelque chose de désagréable pour avoir une raison de se battre à coups de poings. L'esprit démocratique est dans le peuple anglais, même beaucoup plus qu'actuellement dans le français ; mais la force de la constitution le tient soumis. L'esprit de rébellion enfin existe dans toute grande ville, et le grand ouvrage du sage gouvernement est celui de le tenir endormi, car s'il se réveille c'est un torrent que nul ne peut retenir. » (Histoire de ma vie, III, p. 140.)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu