Diligence à cul de singe à 4 personnes par le moyen d'un strapontin
Modèles de voitures d'époque Louis XV
Jean-François Chopard, vers 1750.
Gravure, 50 x 65 cm
BnF, Département des Estampes et de la photographie, LD-20 (B)-FOL - Planche 5
© Bibliothèque nationale de France
« Étant donc parti de Padoue dans ce moment fatal, deux heures après je rencontre à Oriago un cabriolet qui venait à grand trot de deux chevaux de poste, où il y avait une jolie femme à la droite d'un homme en uniforme allemand. À huit ou dix pas de moi, le cabriolet verse du côté de la rivière, et la femme tombe par-dessus l'officier, et elle est dans l'évident danger de tomber dans la Brenta. Je saute dehors de mon petit chariot sans crier arrête, et je retiens la dame baissant vite ses jupes qui avaient exposé à ma vue toutes ses merveilles secrètes. Son compagnon accourt dans le même instant, et la voilà debout toute ébahie, et certainement moins fâchée de sa chute, que de l'indiscrétion de ses jupes, malgré la beauté de tout ce qu'elles m'avaient étalé. Dans ses remerciements qui durèrent tout le temps que son postillon aidé du mien employa à redresser la voiture, elle m'appela plusieurs fois son ange. Après que les deux postillons se querellèrent, l'un attribuant la faute à l'autre comme toujours, la dame partit pour Padoue, et j'ai poursuivi mon voyage. À peine arrivé à Venise, je me suis masqué, et je suis allé à l'Opéra. » (Histoire de ma vie, I, p. 654-655.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu