Jean-Jacques Rousseau
Gravure d'Hippolyte Huet d'après un tableau de Joseph Albrier (1791-1863), 1815-1848.
Estampe, 29,5 x 24,5 cm
BnF, Département de la Musique, fonds estampes, Rousseau J.-J.
© Bibliothèque nationale de France
Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) est l'auteur qui a influencé le plus profondément la pensée des Lumières, par ses réflexions anthropologiques et politiques (Discours sur l'origine de l'inégalité, Du contrat social, Émile) comme par ses œuvres autobiographiques et romanesques (Les Confessions, Rousseau juge de Jean-Jacques, Les Rêveries du promeneur solitaire, Julie ou la Nouvelle Héloïse). "Notre plus douce existence est relative et collective, et notre vrai moi n'est pas tout entier en nous."

Casanova n'a guère de sympathie pour le philosophe qu'il visite en 1759 dans son refuge de Montmorency, en compagnie de la marquise d'Urfé : « Dans ces jours-là, Mme d'Urfé ayant envie de connaître J. J. Rousseau, nous sommes allés à Montmorenci lui faire une visite, lui portant de la musique qu'il copiait merveilleusement bien […]. Il vivait de cela. Nous trouvâmes l'homme qui raisonnait juste, qui avait un maintien simple et modeste, mais qui ne se distinguait en rien ni par sa personne, ni par son esprit. Nous ne trouvâmes pas ce qu'on appelle un aimable homme. Il nous parut un peu impoli, et il n'a pas fallu davantage pour qu'il paraisse à Mme d'Urfé malhonnête. Nous vîmes une femme, dont nous avions déjà entendu parler. Elle ne nous a qu'à peine regardés. » (Histoire de ma vie, II, p. 182-183.)
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu