Art d'écrire : gentilhomme à l'écritoire, plumes et encriers
Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (1751-1780). Planche II : L’Art de l’écriture
Diderot et d’Alembert. Gravure de Prevost, 1763.
BnF, Département des Estampes et de la photographie, Réserve MA-23-PET FOL
© Bibliothèque nationale de France
Planche II : "Trois choses sont nécessaires pour écrire ; un beau jour, une table solide, et un siège commode. La lumière que l’on reçoit du côté gauche est toujours favorable, lorsque de l’endroit où l’on écrit on peut voir le ciel. […] Le bras gauche doit avancer sur le devant de la table, et y poser depuis le coude jusqu’à la main, dont les doigts seuls doivent tenir le papier dans une direction toujours verticale, le faisant monter ou descendre, et le conduisant à droite ou à gauche, selon les circonstances. […] On tient la plume avec trois doigts, qui sont le pouce, l’index et le major."
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander