Frontispice
Anmerckungen über die "Vernünfftige Gedancken von Gott, der Welt und der Seele des Menschen, auch allen Dingen überhaupt"...
Christian Wolff (1679-1754), 1724.
BnF, Département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, R-11820
© Bibliothèque nationale de France
« Je me recommandais sans cesse à la miséricorde de Dieu. Les esprits forts qui disent que la prière ne sert à rien ne savent pas ce qu'ils disent. Je sais qu'après avoir prié DIEU, je me trouvais toujours plus fort ; et c'est assez pour en prouver l'utilité, soit que l'augmentation de vigueur vienne immédiatement de DIEU, soit qu'elle soit une conséquence physique de la confiance qu'on a en lui. » (Histoire de ma vie, I, p. 897.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander